Abris chantiers - Arches - Ballons - Barnums - Dirigeables - Oriflammes - Tentes - Totems - Skydancers... personnalisés

+33(0)562072166 - contact@flypix.fr

FlyPix dans la presse

http://www.flypix.fr/images/bouton3_2_contactez_nous.jpg

 

 

l'Agence FlyPix fait couler un peu d'encre dans la presse locale.

 

 


 

 


 

PUBLIÉ LE 23/04/2010 08:31 | LADEPECHE.FR

L'Isle-Jourdain. Vivien Laïlle ne cesse d'innover

interview

Vivien Laïlle et ses créations./ Photo DDM, Sylvie Bizard
Vivien Laïlle et ses créations./ Photo DDM, Sylvie Bizard

C'est sa passion pour la photographie qui a amené le jeune Lislois Viven Laïlle à créer son agence de communication FlyPix. C'était en 2006 et il sortait d'études dans le domaine audio visuel. Dans ce secteur d'activités, l'évolution est permanente et le jeune entrepreneur s'y adapte avec dynamisme et un sens certain de l'anticipation.

Votre société n'a pas encore quatre ans mais déjà trois dates ont marqué son existence. Quelles sont-elles ?

2006, c'est la création de FlyPix spécialisée dans la photo aérienne de basse altitude par ballon captif à hélium, mais aussi l'utilisation de toutes les techniques de la communication afin d'offrir une palette la plus large possible à une clientèle de professionnels ou de particuliers que ce soit en reportages, publicités, visites virtuelles, documentaires, création de sites Internet. 2008, c'est la création d'une banque d'images s'adressant aux photographes professionnels désireux de vendre leurs photos en cession d'images de droits gérés ; la banque est actuellement en cours d'évolution, une nouvelle version est en préparation. Enfin, en 2009, l'agence crée le site editer-mes-photos.com, un site permettant la création et la commande en ligne d'éditions photographiques à partir de photos d'internautes.

Qu'est ce qui a motivé votre démarche pour cette dernière création ?

Souvent les photos « dorment » sur un disque dur d'ordinateur, avec le risque d'être éliminées par des virus, ou encore restent au fond de tiroirs. FlyPix au départ ne proposait que des albums photos, puis a élargi sa gamme et propose aujourd'hui plusieurs types de supports dont la photo sur toile et la dernière création l'impression sur carrelage ou faïence, des supports de qualité, qui ne se détériorent pas en utilisant un procédé écologique, et qui de plus correspondent à un nouveau concept de décoration intérieure.

Et quels sont vos projets pour 2010 ?

Continuer d'utiliser toutes les avancées en matière de communication…et mener une exposition à la bibliothèque municipale au mois de novembre.

 


 

Publié le 10/11/2010 09:51 | LaDepeche.fr

L'isle-Jourdain. Le béjouet s'expose dans tous ses états

 

Vivien Laïlle expose à la bibliothèque jusqu'à la fin de l'année./Photo DDM S. B.
Vivien Laïlle expose à la bibliothèque jusqu'à la fin de l'année./Photo DDM S. B.

La bibliothèque municipale termine l'année en beauté en accueillant une exposition exceptionnelle. En effet, le photographe Vivien Laïlle vient d'y accrocher ses œuvres qui ne pourront laisser personne indifférent, que l'on soit un « Lislois de souche » ou un nouvel arrivant, tant ses toiles (il s'agit de photos sur toile, sur châssis de 4 cm d'épaisseur) reflètent l'âme du territoire. Pour cette première exposition, Vivien Laïlle propose deux thèmes. Les visiteurs pourront découvrir des vues du canton, dont certaines en prise de vue aérienne qui permettent de découvrir la ville et ses environs sous un œil nouveau. Il faut absolument voir la vue panoramique de 360° de la place de l'Hôtel-de-Ville ou encore la vue panoramique du lac, des clichés uniques qui révèlent tout le talent de l'artiste.

Le deuxième thème abordé est né d'une rencontre avec un autre artiste local : Jacques Bernadet, fabricant de béjouets (ou surjougs) à L'Isle-Jourdain. « Je rentrais d'un voyage en Asie ; j'étais très intéressé par cet objet qui ne doit pas tomber dans l'oubli. J'ai rencontré Jacques Bernadet qui m'a fasciné par sa connaissance de l'objet à travers son histoire et sa technique de fabrication. De cette rencontre est né un album photos qui a été édité… et qui sera prochainement à la disposition des adhérents de la bibliothèque », confie Vivien Laïlle.

Le jeune Lislois a créé son entreprise en 2006 en se spécialisant sur la prise de vue aérienne grâce à un ballon à hélium et n'a de cesse de suivre l'évolution très rapide des technologies de communication au sein de son agence fly pix.fr.

Récemment, il a créé un service d'impression et de tirage photos pour grand public et photographes professionnels : www.editer-mes-photos.com. Samedi, dans le cadre de la Foire de la Saint-Martin, Vivien Laïlle sera à la bibliothèque qui recevra également Jacques Bernadet, à 11 heures, pour une conférence sur le béjouet.

 


 

Publié le 20/11/2010 03:55 | LaDepeche.fr

L'Isle-Jourdain. Un beau voyage au pays du béjouet

Jacques Bernadet et le photographe Vivien Laïlle./Photo DDM Sylvie Bizard.
Jacques Bernadet et le photographe Vivien Laïlle./Photo DDM Sylvie Bizard.

La bibliothèque accueille jusqu'à la fin de l'année une très belle exposition de photos signées Vivien Laïlle qui présente de magnifiques vues de la ville et de ses environs, mais également une série de clichés rendant hommage au travail de Jacques Bernadet, fabricant de béjouets à L'Isle-Jourdain. Ce dernier était dernièrement l'invité de la bibliothèque pour présenter cet objet, joyaux de l'art populaire gascon, qu'il fabrique rigoureusement dans la tradition et qui n'a plus aucun secret pour lui et ce après un long travail de recherches de plusieurs années.

 

Un objet aux pouvoirs magiques

C'est un peu de son savoir qu'il est venu partager, en toute simplicité, avec le public totalement sous le charme, qui ne demandait qu'à prolonger l'instant et qui à travers l'histoire d'un objet a pu suivre tout le cheminement de l'agriculture du territoire. Un objet étrange, qui semble venir d'Orient mais qui est en réalité bien français, fabriqué dans deux régions distinctes mais très proches : le Savès et le Volvestre avec chacune leurs caractéristiques. A l'origine, simple bobine de bois que l'on fixait sur la cheville centrale du joug, entre les deux bêtes attelées pour le travail des champs afin d'éviter l'usure des liens qui se croisaient sur le dessus, le béjouet est devenu un objet d'apparat. En Gascogne, il prit peu à peu la forme d'un clocher, puis on le décora ; les fermiers avaient en général deux béjouets : un pour le travail quotidien, l'autre, plus orné pour les fêtes et les grandes manifestations de la vie rurale. Il était alors un objet porteur de fierté, symbole de prospérité dont la taille était en rapport avec la richesse de la ferme. Outre son rôle « mécanique », le béjouet remplissait un rôle mystique, la ferveur populaire lui attribuant des pouvoirs magiques. Formes, symboles, croyances, couleurs, Jacques Bernadet a proposé un magnifique voyage au pays du béjouet, cet objet de notre patrimoine auquel il s'attache à donner une âme dans sa ferme d'En Bladé, en Gascogne Toulousaine.

Bibliothèque, ouverture de 9 h 30 à 12 h 30, exposition photos de Vivien Laïlle : vues de L'Isle-Jourdain et ses environs, le béjouet fabriqué par Jacques Bernadet.

 


 

Publié le 24/11/2010 03:51 | LaDepeche.fr

L'Isle-Jourdain. Le béjouet: un objet rare s'expose

 

Le béjouet qui vaut à Jacques Bernadet de détenir le record du plus grand carillon d'attelage./Photo DDM S. B.
Le béjouet qui vaut à Jacques Bernadet de détenir le record du plus grand carillon d'attelage./Photo DDM S. B.

Jusqu'à la fin de l'année, la bibliothèque accueille la magnifique exposition du photographe Vivien Laïlle ; cette exposition connaît un beau succès et les visiteurs sont nombreux à venir découvrir les clichés de la ville et ses environs sous un angle inhabituel, nombre d'entre eux ayant été pris en vue aérienne et tous réalisés sur toile.

Le photographe rend également hommage au travail de Jacques Bernadet, fabricant de béjouets à L'Isle-Jourdain. Ce dernier était dernièrement l'invité de la bibliothèque lors d'une conférence où il a pu partager son savoir et son savoir-faire avec le public venu nombreux ce jour-là. Il a à cette occasion apporté un très bel objet qu'il a laissé à la disposition de la bibliothèque jusqu'à la fin de l'exposition : il s'agit d'un magnifique béjouet qui lui a valu d'entrer dans le livre « Guiness » des records. Fabriqué en bois et bronze, il mesure 1,20 m de hauteur pour un poids de 15 kg.

A noter. L'exposition est visible à la bibliothèque: le mardi, de 13 h 30 à 19 heures ; le mercredi, de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures ; le vendredi, de 13 h 30 à 18 heures, et le samedi, de 9 h 30 à 12 h 30.

 

 

 

http://www.flypix.fr/images/bouton3_2_contactez_nous.jpg

 

Newsletter

Recevez des nouvelles, des promotions ou des remises.

Un devis? Un tarif? Une info? Un projet?

+33(0)562072166 - contact@flypix.fr

Drapeau & oriflamme